Emily St. John Mandel

Comox, Colombie-Britannique, Canada

Emily St. John Mandel est une romancière canadienne anglophone.

Elle passe son enfance sur l’île de Denman. Elle s’inscrit à une école de danse de Toronto, The School of Toronto Dance Theatre, puis vit un temps à Montréal, avant de s’installer à New York. Elle publie en 2014 « Station Eleven », un roman dystopique se déroulant dans un monde post-apocalyptique après qu’un virus a ravagé la Terre.
Cela lui vaut des nominations aux PEN/Faulkner Award et Baileys Women’s Prize for Fiction, ainsi que d’être finaliste du National Book Award 2014.

Photographie ©Philippe Matsas